• ASP-VAR

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 13 OCTOBRE 2020

Journée mondiale des soins palliatifs : La SFAP se félicite de l’annonce du prochain plan de développement des soins palliatifs

En 2005 puis en 2016 après de longues et riches discussions, notre société a fait le choix de l’accompagnement des personnes en fin de vie. Elle a voulu dire combien ces personnes comptent pour nous, combien nous avons tous, bien portants ou fragiles, notre place en son sein. Nous avons fait le choix de la solidarité plutôt que l’individualisme, de l’interdépendance plutôt que l’indépendance et de l’accès à tous et partout aux soins palliatifs. On nous répète constamment que l’on meurt mal en France. La généralisation est injuste mais la réalité l’est aussi et les inégalités criantes. Ce n’est pas une fatalité. Les soins palliatifs ne sont pas une option idéologique, ils sont un besoin de santé publique qui dépend d’un choix politique.


Trop de patients qui en auraient besoin n’ont pas accès à une équipe de soins palliatifs. La génération du baby-boom vieillit et les besoins sont immenses. Le dernier plan de développement des soins palliatifs s’est achevé il y a bientôt 2 ans. Toutes les évaluations qui en ont été faites ont montré l’urgence de poursuivre et d’accroître l’effort collectif pour permettre à chacun de vivre jusqu’au bout dans la dignité.

Les temps bouleversés d’urgence sanitaire et économique que nous venons de vivre ont rendu d’autant plus nécessaire ce plan de développement des soins palliatifs, quand l’incertitude des conditions de notre mort potentielle inquiète tant de nos concitoyens. La SFAP, qui réunit professionnels et bénévoles de soins palliatifs, a fourni plusieurs dizaines de propositions pour améliorer les conditions de vie des plus vulnérables. L’épidémie de Covid est venue montrer combien pour soigner les corps et soulager les cœurs de ceux qui sont malades, l’humain, proche, bénévole ou soignant, s’adapte, imagine et puise au plus profond de soi l’empathie, la solidarité et l’attention à l’autre. Les soins palliatifs peuvent alors aider à la paix des survivants.

Vous les hommes politiques, qui avez au cœur le souci de bien commun, merci de nous donner aujourd’hui les moyens de faire notre métier, d’accompagner et d’être en votre nom à tous auprès de ceux, âgés ou malades, qui sont en fin de vie.

Pour que la France soit à la hauteur des enjeux et des besoins, parce que les soins palliatifs permettent de vivre mieux et plus longtemps malgré la maladie grave, la SFAP se félicite de l’annonce par les pouvoirs publics de la confirmation de ce nouveau plan de développement des soins palliatifs tant attendu et ne doute pas de son caractère ambitieux. Nos patients, leurs proches et les soignants en ont réellement besoin.


Contact  Presse    Elise Leblanc : Chargée de communication 06 43 65 63 22 – elise.leblanc@sfap.org

Voir le lien : http://www.sfap.org/actualite/communique-de-presse-13-octobre-2020



5 vues0 commentaire