• ASP-VAR

Marie de Hennezel : "On a volé leur mort aux mourants et un moment essentiel aux vivants"

En lisant votre livre qui ressemble à un journal de bord du confinement, on a l’impression que vous assistez en direct à une régression. C’est exactement le sentiment que j’ai eu, l’impression d’un retour en arrière terrible. Toutes les avancées, durement acquises, ont été balayées brutalement. Depuis 1987 où j’ai commencé à travailler en soins palliatifs, nous avons essayé de valoriser l’accompagnement des mourants. Des lois ont vu le jour, la question de la dignité du mourir a été beaucoup débattue. Pour moi, cette dignité ne peut se résumer à choisir le moment de sa mort. Elle consiste aussi à pouvoir être accompagné, à dire au revoir à ses proches… Tout ce que nous avons mis en place depuis 30 ans s’est effondré !


Cela n’a-t-il pas été finalement un révélateur de notre rapport à la mort, à savoir un déni ? Nous arrivons effectivement au paroxysme du déni, comme je l’écrivais dans une tribune du Monde. Les experts scientifiques et nos politiques ont complètement sous-estimé l’importance des rites immémoriaux autour des morts, le fait de constater la mort, de faire l’adieu au visage, d’honorer le mort, de faire des obsèques dignes de ce nom. C’est à se demander si l’un d’entre eux avait déjà accompagné un proche en fin de vie…



Voir la suite : https://www.lechorepublicain.fr/paris-75000/actualites/marie-de-hennezel-on-a-vole-leur-mort-aux-mourants-et-un-moment-essentiel-aux-vivants_13854091/

6 vues0 commentaire

Charte des soins palliatifs 

de l’asp fondatrice et des asp membres de l’unasp

Directives anticipées

J’exprime par écrit mes volontés pour ma fin de vie.

Personne de confiance

Quel est son rôle ?

Obligations du bénévole

" Des  bénévoles, formés à l’accompagnement de la fin de vie."

© 2023 by Senior Residence. Proudly created with Wix.com